Dieu, Créateur du ciel et de la terre

“Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre” (Gn 1,1).

 L’Ecriture Sainte et le Credo de l’Église s’accordent pour affirmer dès le commencement la vérité fondamentale de la création.

Il n’est pas évident de développer cette vaste vérité de foi en 3 000 caractères… espaces compris ! Et pourtant, comme il est important de tenir ferme à ce sujet, car la doctrine de la création est « la première réponse aux interrogations fondamentales de l’homme sur son origine et sur sa fin » (Compendium, 51). Une seule réponse à ces deux questions existentielles : D’où viens-je et où vais-je ? De Dieu qui m’a crée et qui a créé tout ce qui est.

Comme chaque homme vient un jour à se poser ces questions fondamentales, chacun peut parvenir à appréhender cette réalité de Dieu Créateur, qu’il soit croyant ou non. Ainsi, on voit souvent Benoît XVI s’adresser aux musulmans en se fondant sur cette doctrine de la création, avant d’aborder des points plus discutés. (cf. Ac 17, 16-34)

Grâce à la Révélation et l’enseignement du Magistère, on peut encore dire que la Création est l’œuvre commune de la Trinité, et que Dieu a TOUT crée à partir de RIEN (ex nihilo).

Saint Thomas d’Aquin approfondira pour l‘Église cette doctrine en développant la métaphysique de la Création : Dieu est l’Être subsistant par lui-même, il est cause première de tout, celui qui donne à chaque créature d’exister maintenant.

Car il ne faut pas croire que la création est un acte du passé ; elle est un acte éternel, toujours au présent, et à cet instant précis où vos yeux parcourent ces lignes, Dieu crée, il vous maintient dans l’existence, vous, corps et âme, ainsi que tout ce qui vous entoure.

Pourquoi Dieu a-t-il créé ? La Tradition s’accorde pour dire que la finalité de la Création est la Gloire de Dieu, et que « la Gloire de Dieu, c’est l’homme vivant » (St Irénée).

En précisant « du Ciel et de la Terre », nous professons que nous ne croyons pas seulement à la création matérielle. Mais la puissance de Dieu se déploie avec plus de magnificence encore dans la Création des êtres spirituels : les anges.

Cependant, le sommet de la Création demeure l’homme : « L’homme tient une place unique dans la création: il est “à l’image de Dieu” ; dans sa propre nature il unit le monde spirituel et le monde matériel ; il est créé “homme et femme” ; Dieu l’a établi dans son amitié » (CEC 355).

Le CEC dit encore : « De toutes les créatures visibles, seul l’homme est “capable de connaître et d’aimer son Créateur” (GS 12); il est “la seule créature sur terre que Dieu a voulue pour elle-même” » (CEC 356)

Il est difficile d’aborder ici tous les sujets qu’appelle la doctrine de la Création. Il nous faudrait aborder encore les questions de la Providence, du mystère du mal dans la création, du péché des anges, du péché originel et de la re-création de l’homme… Vous pouvez retrouver de manière sûre et synthétique la Foi de l’Église à ce sujet dans le CEC (n° 279 à 421).