L’ÉGLISE… en Arménie

 

By Marc Baronnet (Marc Baronnet) [CC BY-SA 2.5 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.5)], via Wikimedia CommonsCette année, l’Arménie commémore ses martyrs: en 1915, environ un million et demi d’Arméniens ont été tués par les Turcs, soit environ 75%de la population de l’époque. L ‘Arménie est le premier Etat à s’être officiellement converti au christianisme, en 301, soit 79 ans avant l’ouverture de l’Empire Romain au christianisme. Actuellement, en Arménie, 94% des habitants sont arméniens orthodoxes. Les catholiques y sont minoritaires.

Mais les relations entre les deux Eglises ont été consolidées par des visites échangées entre les catholicos (chefs de l’Eglise apostolique arménienne) et les papes Jean-Paul II et Benoît XVI. De plus, lors de la messe célébrée par le Pape François pour les fidèles arméniens le 12 avril dernier, en la fête de la divine Miséricorde, saint Grégoire de Narek (950-1005), moine arménien et grand mystique, auteur d’un important recueil de prières utilisé dans la liturgie arménienne, a été élevé au rang de “docteur de l’Eglise universelle”. Un des principaux thèmes de l’œuvre de ce saint, à approfondir cette année, est la confiance en la Miséricorde divine !