Actualité de l’Eglise

Nouvelles de l’avortement dans le monde

Tandis que le 8 juin dernier, la France échappait de peu, à l’insu de tous, à l’extension de l’avortement jusqu’à quatorze semaines (au lieu de douze actuellement), la Louisiane est le huitième État américain qui interdit l’assassinat des embryons dès le premier battement de cœur détecté, mais plus important outre-atlantique est l’avis du juge Thomas, qui remet en cause le principe du « stare decisis » qui absolutise les arrêts pris par la Cour suprême, les plaçant au-dessus de la Constitutition elle-même. « Face à un précédent manifestement erroné, ma règle est simple, nous ne devons pas le suivre. » C’est très clair, Thomas ouvre ainsi sans le dire la voie à l’abrogation de Roe v. Wade. Les fils de la lumière savent eux aussi être habiles (cf. Lc, 16, 8) !

Nouvelles du card. Pell

Après quatre mois de « retraite » (en prison, sans bréviaire ni Messe), le cardinal Pell a fait appel de sa condamnation pour abus sexuels, et ses avocats ont fait valoir le caractère invraisemblable de l’accusation (sans témoin, dans une cathédrale bondée…). Le cardinal de 78 ans a exprimé sa reconnaissance pour le soutien et la prière de tant de personnes inconnues de lui. Le verdict sera rendu courant juillet.

Brèves

Dans le cadre de la commission parlementaire à qui les évêques de France ont donné pleins pouvoirs pour enquêter sur les abus sexuels dans l’Église, abus considérés -et cela est insupportable- non comme des dérives individuelles, mais comme intrinsèques à l’institution, vu son organisation, on se propose d’introduire dans le Code civil l’obligation pour les prêtres de trahir leur « secret professionnel » de confession en cas d’abus. L’Église ne peut accepter de s’incliner devant de tels diktats de la pensée anti-catholique !…

La cathédrale Saint Louis des Invalides a été le théâtre d’un appel à la prière islamique, le 22 mai dernier, à l’occasion d’un concert organisé par l’ambassade du Kosovo. Apprenant cela, l’évêque aux Armées, qui n’a que la jouissance du lieu de culte, a célébré la Messe en réparation pour cette profanation. Imaginez une Messe devant la Kasbah à la Mecque…

Mgr Hérouard, évêque auxiliaire de Lille, a été nommé début juin délégué apostolique pour les sanctuaires de Lourdes. Mgr Brouwet, évêque du lieu, y a réalisé récemment d’importants aménagements, rénové les piscines, confié la liturgie à la communauté Saint-Martin… Mgr Hérouard, tout en reconnaissant son « bon travail », vient pour « repenser la pastorale des sanctuaires ».

Et depuis le 17 juin, Lourdes prie pour son curé, victime d’un AVC. Mgr Brouwet est venu se joindre aux paroissiens qui prie chaque jour le chapelet pour le rétablissement de l’abbé Duhar qui, depuis plusieurs années, œuvre pour redynamiser la paroisse.

Vous vous souvenez, M. Macron ne voulait pas se prononcer sur le cas de Vincent Lambert ? Toujours est-il que le gouvernement s’est pourvu en cassation contre l’ordre de la Cour d’appel de Paris de reprendre l’alimentation et l’hydratation du quadragénaire. Conclusion : le 28 juin, la Cour de cassation a déclaré la Cour d’appel incompétente en la matière, rouvrant pour Vincent le couloir de la mort, malgré l’intervention du Comité des droits des personnes handicapées en mai. La mère de Vincent intervient le 1er juillet devant le Conseil des droits de l’homme de l’ONU pour plaider la cause de son fils. Elle est prête à porter plainte pour « meurtre avec préméditation sur personne vulnérable » contre le médecin qui prendra la décision d’exécuter la peine de mort.

L’Europe est en feu

Il y a quelques heures, j’étais [card. Sarah] à la cathédrale Notre-Dame de Paris. En entrant dans cette église éventrée, en contemplant ses voûtes effondrées, je n’ai pu m’empêcher d’y voir un symbole de la situation de la civilisation occidentale et de l’Église en Europe.

Oui, aujourd’hui de tout côté, l’Église semble être en flamme. Elle semble ravagée par un incendie bien plus destructeur que celui de la cathédrale Notre-Dame. Quel est ce feu ? […] Ce feu, cet incendie qui ravage l’Église tout particulièrement en Europe, c’est la confusion intellectuelle, doctrinale et morale, c’est la couardise de proclamer la vérité sur Dieu et sur l’homme et de défendre et transmettre les valeurs morales et éthiques de la tradition chrétienne, c’est la perte de la foi, de l’esprit de foi, la perte du sens de l’objectivité de la foi et donc la perte du sens de Dieu. […]

Chers amis, la cathédrale Notre-Dame avait une flèche qui était comme un doigt tendu vers le ciel. Cette flèche semblait nous orienter vers Dieu. Au cœur de Paris, elle semblait dire à chacun le sens ultime de toute vie. Cette flèche symbolisait bien l’unique raison d’être de l’Église : nous conduire vers Dieu, nous orienter vers Lui. Une Église qui ne serait pas orientée vers Dieu est une Église qui meurt et s’effondre. La flèche de la cathédrale de Paris s’est effondrée : ce n’est pas un hasard ! Notre-Dame de Paris symbolise tout l’Occident. À force de se détourner de Dieu, l’Occident s’effondre. […]

Comme évêque, je me dois de prévenir l’Occident ! L’incendie de la barbarie vous menace ! Et qui sont les barbares ? Les barbares sont ceux qui haïssent la nature humaine, Les barbares sont ceux qui bafouent le sens du sacré, Les barbares sont ceux qui méprisent et manipulent la vie et veulent « augmenter l’homme » !

Quand un pays est prêt à laisser mourir de faim et de soif un homme en état de grande faiblesse et de dépendance, il marche sur les voies de la barbarie ! Le monde entier a regardé la France hésiter à nourrir Vincent Lambert, un de ses enfants les plus faibles. Mes chers amis, comment votre pays pourrait-il après cela donner au monde des leçons de civilisation ? Quand un pays s’arroge le droit de vie et de mort sur les plus petits et les plus faibles, quand un pays assassine les enfants à naître dans le sein de leurs mères, il marche vers la barbarie ! […] Nous sommes habitués à la barbarie, elle ne nous surprend même plus ![…]

Un Occident qui renie sa foi, son histoire, ses racines chrétiennes est condamné au mépris et à la mort ! Il n’est plus semblable à une belle cathédrale fondée sur la foi, mais plutôt à une ruine qui n’a plus de sens ! En perdant le sens de Dieu, on a sapé le fondement de toute civilisation humaine.[…]

La crise spirituelle que je décris concerne le monde entier. Mais elle a sa source en Europe. […] Les Occidentaux sont persuadés que recevoir est contraire à la dignité de la personne humaine. Or l’homme civilisé est fondamentalement un héritier […]. C’est ce qui le distingue du barbare. […] La raison véritable de ce refus d’hériter, de ce refus de la paternité est au fond le refus de Dieu. […] Cette révolte est en son essence spirituelle. Elle est la révolte de Satan contre le don de la grâce.

Paris vaut bien une Messe

Après le feu, un autre danger menace ce qui « n’est pas une cathédrale » (M. Castaner), ni même un « lieu de culte » (grand-maître du GODF) ou qui, d’après M. Macron, n’a rien à voir avoir les catholiques. On veut faire de Notre-Dame de Paris un lieu culturel et touristique, un monument historique vidé de sa substance, indéniablement religieuse, en le défigurant par l’adjonction d’une caricature de flèche. C’est tout le sens de l’homélie de Mgr Aupetit le 15 juin dernier (à lire p. 3), qui se rend chaque jour dans sa cathédrale pour y rappeler l’évidence : Notre-Dame est une église, et elle doit le rester.