Dernières nouvelles du chantier de Notre-Dame

Depuis le début de l’été et le coulage des micro-pieux (fondations des piles de la passerelle), les travaux ont bien avancé, puisque les deux piles sont sorties de terre, ou devrait-on dire, de l’eau !

Mode d’emploi à l’usage des maçons en herbe : une semelle de béton a été coulée pour enrober le haut des micro-pieux, puis les piles furent chacune coulées en deux fois, la deuxième tranche devant accueillir les deux « platines » sur lesquelles sera déposée la passerelle. Celles-ci sont donc placées au centimètre, que dis-je, au millimètre près ! Il en fut de même pour les deux culées placées aux extrémités de la future passerelle. Ceci étant fait, la rivière peut à présent retrouver toute la largeur de son lit pour y passer l’hiver. Nous remercions Saint Joseph de l’en avoir empêchée jusqu’à achèvement des travaux concernant les soubassements de la passerelle.

Par ailleurs, le terrassement du terrain a commencé côté route, première étape de la réalisation de l’aire de dépose des pèlerins par les cars. Enfin, le mur de soutènement et la culée Est (premier plan) se sont rejoints, rendant possible à présent les travaux de terrassement. Le mur, quant à lui, sera recouvert d’un parement de pierres dans les mois qui viennent.

C’est un début ; ce n’est qu’un début. Ne relâchons pas nos prières !